Arteta sur les jeunes joueurs + il est temps de quitter Thomas Partey

Bonjour, faisons un tour d’horizon pour vous samedi, avec quelques extraits de la conférence de presse du manager hier.

Malgré quelques nouvelles de blessures, la chose la plus intéressante pour moi a été lorsque Mikel Arteta a été interrogé sur l’utilisation de jeunes joueurs et si c’était quelque chose que lui et le club souhaitaient faire ou non. Sa réponse était assez révélatrice :

Oui, nous voulons certainement faire cela. Tout d’abord, nous devons produire ces talents, puis ils doivent les mériter. Deuxièmement, lorsque nous les produisons, ils doivent occuper les positions que nous devons occuper. Tout doit être réuni. Nous y travaillons. Nous avons quelques perspectives qui ne sont pas loin, mais la réalité est que nous en voulons plus.

Et lorsqu’on lui a demandé s’il pensait que ces joueurs étaient désormais disponibles, il a répondu :

Aujourd’hui? Donner des opportunités et jouer en équipe première au niveau qui nous est demandé ?

Nous sommes un peu à court.

Je pense vraiment que l’objectif de cette discussion sur Mikel Arteta et de la comparaison de ce qu’il fait avec d’autres managers passe à côté de l’essentiel. Je sais qu’il y a eu peut-être des occasions de donner quelques minutes à un ou deux jeunes joueurs ici et là tout au long de cette saison, mais ce n’est pas vraiment le gros problème ici. Je mettrais quiconque au défi de nommer actuellement un seul jeune joueur du club qui devrait bénéficier de temps de jeu pour une équipe qui a l’ambition de remporter la Premier League et d’aller le plus loin possible en Ligue des champions.

La plus grande question pour moi est la suivante : que produisons-nous au niveau de l’Académie et faisons-nous tout ce que nous pouvons pour préparer certains de ces joueurs à se battre correctement pour une place en équipe première ? Citer Bukayo Saka et Emile Smith Rowe est une bonne chose, mais n’ignorons pas le contexte. Ils ont émergé à une époque où le club était en pleine mutation, où les attentes étaient moindres et où il y avait de plus grandes opportunités de franchir ce pas. Oh, et parce qu’ils étaient de très, très bons joueurs.

Le fait que le niveau ait augmenté au cours des dernières années rend plus difficile le suivi de cette voie. Pas impossible, mais certainement plus difficile, et cela signifie que celui qui y parviendra devra probablement être un joueur de niveau Saka. Je ne pense pas que nous en ayons actuellement, pas dans la génération qui serait normalement la plus proche du niveau de la première équipe. Les 19/20 ans sont peut-être de bons joueurs, mais sont-ils assez bons pour cette équipe d’Arsenal ? C’est difficile à voir, c’est pourquoi l’accent est actuellement mis sur un jeune de 16 et 17 ans (Ethan Nwaneri, Myles Lewis-Skelly).

Le seul joueur qui se trouve en marge, Reuell Walters, est – comme je l’ai déjà dit – un peu malchanceux dans la mesure où, idéalement, il aurait été prêté ce mois-ci, mais les absences de Jurrien Timber et Takehiro Tomiyasu signifient qu’il est nécessaire. comme couverture défensive. Je ne sais pas s’il est assez bon, il n’a jamais joué à un jeu professionnel, et parfois les circonstances du développement d’un jeune joueur jouent en sa faveur, et d’autres fois non.

Dans ce cas, Arsenal n’a pas besoin de lui pour jouer plus que pour obtenir des minutes ailleurs, si cela a du sens. Cela semble un peu contre-intuitif, mais c’est ce que c’est. Et malheureusement pour quelqu’un comme Walters, cela pourrait avoir un impact sur son développement. Espérons que non, mais plutôt que de jouer 20 matchs contre des hommes d’ici la fin de la saison, il sera un peu sur le banc, puis au retour des joueurs, il devra redescendre pour jouer contre des enfants sans possibilité de prêt car les fenêtres sont fermées. Ainsi va.

Enfin, comme l’a démontré la situation de Miguel Azeez, le passage du football de jeunes au plus haut niveau du football de club est un passage que très peu de joueurs peuvent réellement réaliser. Vous pourriez passer des années et des années sans qu’un joueur venant de votre Académie soit capable de réussir, et je pense que nous sommes dans l’une de ces périodes en ce moment, nous allons donc devoir attendre un peu notre heure. Qu’il s’agisse de Nwaneri, de Lewis-Skelly, ou tout aussi probablement de quelqu’un dont le nom n’est pas bien connu pour le moment, nous devrons simplement attendre de voir.

L’autre chose ce matin est un « revers » pour Thomas Partey. De retour à l’entraînement la semaine dernière, il s’est de nouveau blessé et Arteta a déclaré :

Thomas, malheureusement, a connu un petit contretemps il y a quelques jours et ne sera donc pas disponible pour faire partie du groupe. Que ce soit une question de jours ou de semaines, nous verrons, mais il avait un petit truc.

Je ne suis pas médecin mais il a encore ressenti quelque chose dans une zone très similaire et il n’a pas pu s’entraîner ces derniers jours. C’est une grande préoccupation.

J’aurais été très heureux de voir Partey partir cet été, mais malgré un vague intérêt, il n’y a jamais eu d’offre solide à considérer par Arsenal. J’imagine que cet été sera encore plus difficile de le vendre, malgré le fait qu’il n’aura qu’un an de contrat et qu’il sera, nominalement, moins cher que l’année dernière. Lorsqu’un joueur a été blessé toute la saison, les prétendants potentiels en seront découragés. Quoi qu’il en soit, j’espère que nous réduirons nos pertes, prendrons tout ce que nous pouvons obtenir et investirons dans un milieu de terrain à la fois bon et disponible.

Nous avons déjà fait le premier grand pas vers un monde post-Partey avec l’arrivée de Declan Rice, et même si je sympathise avec l’idée que personne ne s’attendait à ce qu’il soit mis à l’écart aussi longtemps, il a disparu ou a été mis à l’écart. par trop souvent à des moments clés de nos saisons, et est désormais une figure très peu fiable au sein de cette équipe. Compter sur lui d’une manière ou d’une autre pour la saison prochaine serait presque insensé, alors espérons que nous pourrons nous séparer cet été, retirer son gros salaire des livres et trouver quelqu’un qui puisse rester en forme.

Bon, restons là pour ce matin. Plus demain alors que nous nous préparons pour Liverpool, et nous avons un podcast en avant-première sur Patreon pour vous en ce moment.

Passez un bon samedi les amis.

Ouvrages sur un propos proche:

Blue Lock, Tome 4,Le livre . Ouvrage de référence.

La géographie du football en France,Ouvrage .

Mouvement linéaire,Clicker Ici .

Psychologie cognitive pour l’enseignant/Version imprimable,Le livre .